Inscrivez-vous !Ok
Suivez-nous !
     

Yvoire, cité médiévale

Découvrez - Destination Léman

Yvoire, cité médiéval

Un bourg vieux de 700 ans...

La situation stratégique d’Yvoire, sentinelle du Léman n’avait pas échappé au Comte Amédée V Le Grand (1249-1323) qui entreprit d’importants travaux de fortifications à partir de 1306, en pleine guerre delphino-savoyarde. Pendant un demi-siècle, le village joua un rôle militaire très important qui valut à ses habitants l’obtention de « franchises » en 1324. D’importants documents d’une grande rareté concernant cette époque ont été conservés aux Archives Départementales et nous donnent de précieux renseignements sur la construction du bourg, l’identité de ses habitants et les faits majeurs du XIVème siècle.

Au temps du Moyen-Age, le village sortira indemne des guerres mais subira par contre un dur assaut de la part des Genevois et des Français à la fin du XVIème siècle entraînant l'incendie du château. Il restera sans toit pendant 350 ans et le village perdra son importance militaire. Miraculeusement de précieux témoignages du passé substistent : remparts, portes, fossés, maisons qu’il convient de défendre contre la modernité afin que le rêve demeure…

Plus de 50 ans de tradition florale...

Pendant une longue période, Yvoire retournera à l’anonymat et l’orgueilleuse place-forte deviendra humble village d’agriculteurs et de pêcheurs. Les années cinquante marqueront le début d’une ère nouvelle : celle du tourisme et des fleurs. Yvoire recevra son premier prix national de fleurissement en 1959 et les récompenses suivront au fil des années.

En 2002, le village a représenté la France au Concours Européen du Fleurissement et a obtenu le Trophée International des Paysagistes et Horticulteurs. Yvoire qui fait partie depuis 20 ans de la prestigieuse association des Plus Beaux Villages de France reçoit de nombreux visiteurs aux beaux jours, mais reçoit aussi la visite confidentielle des amoureux de la morte saison quand le vent d’hiver fait chanter les vieux mus et givre les berges du lac. Il n’y a pas de saison pour le bonheur.

Histoire de clocher...

L'église d'Yvoire, dédiée à Saint Pancrace, remonte probablement au XIème siècle, et fut transformée à plusieurs reprises. Le clocher actuel construit entre 1856 et 1858 appartient à la lignée des clochers à bulbes qui caractérisent l’architecture religieuse savoyarde de la fin du XIXème siècle. Initialement couvert de fer étamé, la municipalité a envisagé sa restauration dès 1983 pour lutter contre la rouille.
En 1989, les travaux débutent, le clocher est alors recouvert d’acier inoxydable type F17. Le coq et la boule situés à son sommet sont couverts de feuilles d’or. En effet,le dernier batteur d'or de France se trouvait à Excenevex.

A la découverte d'Yvoire en images...

A découvrir à Yvoire:

Vous êtes plus ?